lundi 7 août 2017

Creuse la Mort de Paul Clément

Cette lecture... LE thriller qui a marqué mon mois de juillet.
Creuse la mort de Paul Clément est une réussite.
J'ai découvert ce livre grâce à Eliot et des livres, et dès que j'ai su le synopsis, je l'ai aussitôt acheté sur Amazon.

Voici le résumé :

"Que feriez-vous si chaque nuit une fosse était creusée dans votre jardin ? 
Vous la rebouchez ; une nouvelle vous y attend le lendemain. Vous interrogez les autorités ; nul ne vous répond.
C'est la situation à laquelle Frédéric, un banquier de province, est confronté lorsqu'il découvre un beau matin une mystérieuse fosse en plein milieu de sa pelouse. Décidé à en découvrir l'origine, il est loin de se douter de l'ampleur que les évènements vont bientôt prendre.
Et s'il creusaient sa propre tombe ? Celles de sa famille et de ses proches ?"



Tout d'abord nous suivons Frédéric, un banquier qui en a vraiment marre de sa routine, de son travail particulièrement. La seule chose qui l'enchante est de rentrer chez lui le soir, retrouver sa femme et sa fille et de penser à autre chose qu'à ses collègues et son patron.
C'est alors qu'un matin il découvrira une fosse dans son jardin. Et c'est là que sa vie va basculer.

Il y pensera toute la journée, se posera des milliers de questions, contrairement à ses proches qui sont plutôt "passifs" concernant ces étranges fosses.

Chaque soir, chaque nuit, il essayera de surprendre, d'attraper ceux qui creusent inlassablement ces fosses dans toute la région. (Car oui il n'est pas le seul à retrouver ces trous sur sa pelouse).
L'histoire prend un véritable tournant lorsque qu'une famille est retrouvée enterrée dans les fosses de leur jardin.

Je dois dire que je ne m'attendais pas du tout au tournant de l'intrigue, au verdict.
J'ai été bluffée, surprise, et j'ai tellement stressé pour les protagonistes que je n'ai rien vu venir.
Il y a des scènes parfois violentes voir gores, de vrais cauchemars relatés.
Paul Clément nous fait vivre chaque émotion de Frédéric, chaque sentiment, sa peur intense, son inquiétude d'être pris pour un fou... On est complètement dans la peau du personnage.
J'ai trouvé sa femme trop passive concernant la situation. J'ai même parfois eu l'impression qu'elle ne s'inquiétait pas tant que ça.

L'auteur arrive à nous faire vivre l'horreur, l'angoisse extrème, et c'est ce qui fait que c'est un thriller ultra réussi.

Je recommande ce roman à tous ceux qui cherchent une lecture captivante, liant horreur, mystère et suspense.

Vous pouvez trouver ce livre sur ce lien.

samedi 5 août 2017

Féelynides - attraction de Cathy Dujardin

Me revoilà pour vous parler d'un livre que je viens tout juste de terminer.
Je remercie les éditions Imagine un livre une histoire de m'avoir donné l'opportunité de découvrir ce roman. Féelynides - attraction de Cathy Dujardin est un livre dont le monde fantastique se mêle à notre monde actuel.

Voici le résumé :

Aidan doit quitter les USA où il a grandit pour suivre sa mère en Irlande, et y intégrer la prestigieuse Université de Cork pour un nouveau départ.

Dans cette nouvelle vie, Aidan nous entraîne avec lui dans un monde où les cauchemars et la réalité, côtoient les mythes et les légendes.

Découvrez un univers où l'amitié, les secrets, les meurtres et les rebondissements se mêlent dans une incroyable épopée sur fond de brumes celtiques...

Rien ne sera plus jamais pareil.




Lorsque j'ai lu le résumé et que j'ai vu que l'intrigue se passait en Irlande, je n'ai pas hésité une seule seconde.
L'Irlande me fascine depuis tellement longtemps, ses paysages, ses légendes...
Et avec cette lecture j'ai été servie.

On suit dans cette histoire Aidan, un jeune homme ambitieux mais qui n'a pas la chance d'obtenir sa bourse, il voit donc son plan d'étude modifié car sa mère obtient un poste en Irlande.

C'est là que l'intrigue commence, si vous cherchez un livre du genre Fantastique, riche en rebondissements, en mystères et créatures étranges, avec cette ambiance Irlandaise, n'hésitez vraiment plus.

J'ai trouvé le protagoniste très terre à terre, c'est un jeune homme qui va découvrir au fur et à mesure un monde plus qu'étrange qui l'entoure et il saura y faire face sereinement.

Toutes ces créatures magiques forment un univers tellement dense que je ne me suis pas ennuyée. J'ai été portée par l'histoire jusqu'à la dernière page. Le décor, les personnages sont très bien représentés.

J'ai aimé la plume de l'auteur, Cathy Dujardin a un vocabulaire très riche et son écriture se marie parfaitement avec ce genre de livre.

Je recommande sans hésitation.

Voici le lien où vous le procurer.

mardi 1 août 2017

ALIENOR, l'origine de toutes les haines d'Aurélien Grall

Voici une lecture qu'Aurélien Grall m'a très gentiment proposé via le site Simplement.
Je suis ravie de vous présenter ALIENOR, l'origine de toutes les haines, un thriller mêlant action, espionnage et politique que j'ai a-d-o-r-é.

Voici le résumé :

Alexia est encore une petite fille lorsque des inconnus l'arrachent à sa famille pour la conduire dans une école privée, l'Académie Aliénor d'Aquitaine.

Le pensionnat d'élite est censé lui promettre le plus brillant des avenirs, bien loin de la misère qui l'a vue naître.

Mais les choses ne se passent pas comme prévu et la petite prend progressivement conscience, en compagnie de ses deux amies Jade et Clarisse, qu'elles sont promises à de beaucoup plus sombres desseins...




C'est typiquement le genre de roman que vous ne pouvez pas lâcher du début à la fin tant le suspense, l'intrigue et le sort funeste des personnages est intense.

J'ai beaucoup accroché avec les trois petites filles Alexia, Jade et Clarisse. On suit dans la première grande partie l'éducation de ces jeunes filles dans l'Académie Aliénor d'Aquitaine, ce pensionnat tellement sévère et tellement mystérieux qu'on se demande plus d'une fois si elles vont s'en sortir vivantes.

Elles sont programmées à devenir des femmes "élites", des femmes destructrices, et c'est dans la deuxième grande partie que l'on va suivre ces petites filles devenues adultes.

Leur gouvernante, Mademoiselle Haendel leur mène la vie dure et les pousse à bout avec des énigmes, des épreuves difficiles et des punitions atroces et parfois bien humiliantes. L'évolution des personnages est stupéfiante et très bien menée. Lorsqu'elles deviennent des femmes, le suspense est à son comble.

J'ai trouvé en tant que lectrice que l'immersion était totale et Aurélien Grall nous plonge avec sa plume dans cet univers sombre et machiavélique.
Les descriptions sont réussies, et l'intrigue bien développée.

C'est exactement le type de livre que j'aimerais voir adapté au cinéma par exemple.
Pourquoi pas un jour ?

En attendant, lisez-le vous ne regretterez pas.
Voici le lien où se le procurer.

jeudi 20 juillet 2017

L'essentiel de Frédéric Marcou

C'est une nouvelle fois via le site SimPlement que j'ai eu le plaisir de relire une oeuvre de Frédéric Marcou, auteur auto-édité. L'essentiel est une anthologie sur ses dix ans d'auteur (2005-2015).

Voici le résumé :

"Ce livre reprend les autres livres déjà parus, c'est le meilleur de ce que j'ai fait auquel j'ai rajouté des inédits, plus quelques dessins originaux."



Mon dernier article était une chronique concernant un recueil de nouvelles sombres du même auteur. J'avais moyennement aimé ma lecture, car selon moi certaines nouvelles n'étaient pas assez élaborées.

Pour cette lecture ce fut totalement différent, n'étant pas du tout amatrice de poésie, j'ai tout d'abord eu un peu peur de me lasser et en fin de compte j'ai beaucoup apprécié découvrir ce genre.

Cette anthologie nous transporte à travers des poèmes et des nouvelles dans l'univers de l'auteur, sa vie, ses amours, son ressenti sur divers sujets... Une profonde sincérité émane de sa poésie, de ses différents écrits.

C'est écrit en toute simplicité, c'est fluide, ça se lit vite et ça nous plonge dans la vision de Frédéric Marcou que j'ai trouvé parfois très émouvante et d'autres fois très drôle.

Il nous embarque aussi dans son métier d'auteur, et quel métier !

Je ne regrette pas ma lecture, c'est pour moi une lecture idéale pour la saison. Je le recommande bien entendu à ceux qui aiment la poésie mais aussi à ceux qui comme moi ont un peu peur de lire ce genre, n'attendez plus !

Ce recueil est disponible sur ce lien.

mercredi 5 juillet 2017

Voyage au pays de l'envie de Frédéric Marcou

Voici mon avis sur le recueil de nouvelles, Voyage au pays de l'envie de Frédéric Marcou. C'est un recueil aux nouvelles sombres, mêlant la réalité à l'imaginaire, avec une petite pointe de noirceur et parfois d'humour.

Voici le résumé :

Ceci est un recueil de cinq nouvelles fantastiques teintées de science-fiction. Il se veut ancré dans la réalité tout en laissant une large place à l'imagination et à l'imaginaire.

Destiné à un large public, il sera certainement plus particulèrement apprécié des adolescents.





Tout d'abord, j'ai apprécié les thèmes que l'auteur aborde.
Ce mélange fantastique parfois presque onirique, nous transporte dans un monde à la fois bien réel mais tellement étrange.

Frédéric Marcou aborde la fin de vie avec noirceur, souvent de manière tragique.

Sur les cinq nouvelles, ma favorite reste la première, "Il ne vous reste plus qu'à signer" que j'ai trouvé très réussie. C'est l'histoire d'un petit garçon qui se trouve être la réincarnation de l'auteur lui même. J'ai trouvé cette nouvelle bien élaborée, bien travaillée et avec un bon suspens.

La seconde nouvelle "Damnation" m'a particulièrement plu aussi, tant par l'étrangeté que par le mystère et le stress dont elle émane.
Il s'agit là d'un homme poussant indéfiniment un chariot, il pense être en enfer mais il ne sait plus vraiment qui il est.
L'auteur précise au début de la nouvelle, que celle ci était à la base un roman. Je pense que j'aurai préféré lire cette histoire sous la forme d'un roman tant l'histoire est complexe et fascinante.

Les trois autres nouvelles, "Rêve impromptu", "Homo Sapiens Sapiens Neandertalis" et "Une autre forme de mort" étaient intéressantes aussi mais pas assez développées à mon goût.
Je les ai trouvé trop courtes, trop brèves, parfois allant droit au but sans laisser le temps au lecteur de s'imprégner de l'environnement, de l'intrigue.

Le thème et les histoires restent néanmoins captivantes mais il manque selon moi un petit quelque chose.

"Rêve impromptu" parle d'un homme pensant être un sorcier et faisant parti d'un monde où une religion d'Etat domine la population.
"Homo Sapiens Sapiens Neandertalis" nous parle d'une jeune femme, Bettina qui travaille dans le domaine de la science, elle fera une découverte surprenante qui bluffera ses collègues une découverte tellement importante pouvant changer l'Histoire de la physique mais tous n'ont pas les mêmes sincères ambitions...
"Une autre forme de mort" parle d'un voyage astral particulier. Des souvenirs qui s'écoulent dans les derniers instants d'un homme.

Il est vrai que ces nouvelles pourraient plaire à des adolescents, les histoires sont courtes et fluides à lire.

Voici le lien où acheter le recueil.

lundi 3 juillet 2017

En un rien de tant de Laurent Hunziker

Voici mon avis sur le très beau En un rien de tant de Laurent Hunziker, auteur auto-édité qui m'a envoyé son livre via la plateforme Simplement Pro.
C'est un récit de vie, l'histoire d'un homme comme tant d'autres.

Voici le résumé :

Paris, un homme meurt d'une crise cardiaque à la Porte d'Orléans en allant prendre son métro pour se rendre à la Fnac en début d'après-midi.
Le roman retrace un peu sa vie, imagine, avec des anecdotes réelles vécues par l'auteur, son parcours avant d'en arriver là, quelques-uns de ses souvenirs, de ses voyages, ses aventures, son appartement désormais silencieux où son chat l'attend. Le vide qu'il laisse. Le monde qu'il quitte sans y être préparé. 

Un essai sur la fatalité, la fragilité de la vie dont il faut profiter intensément avant qu'elle ne s'arrête, n'importe où, n'importe quand... et se transforme en rien: En un rien de tant!





C'est une histoire très douce, malgré le sujet dont elle parle.
La mort, qui touche subitement un homme qui n'en avait pourtant pas fini avec la vie, avec les aventures. Car sa vie fut une aventure, un voyage à travers le monde, des relations humaines, une vie tout simplement.
L'auteur nous transporte de Paris à Londres, de La Nouvelle Orléans au Laos, de Montréal à New York... Les descriptions sont belles, détaillées, si réelles. En tant que lecteur, on voit bien que l'auteur raconte là ses propres anecdotes tant la véracité se ressent.

Le protagoniste, Louis, est un homme très touchant, un homme bon, qui vit un peu malgré lui. Il ne vit pas spécialement la vie dont il a tant rêvé mais il vit, et c'est là l'essentiel. Son coeur est brisé mais il survit tant bien que mal à travers ses nombreux voyages et ses nombreuses rencontres.

L'auteur nous ramène dans une réalité qui nous concerne tous, cette mort qui peut survenir à tout instant...
Le regard des autres face à cet évènement, la vie qui continue, qui ne s'arrête jamais vraiment.

J'ai aimé cette histoire si terre à terre, si vraie. Laurent Hunziker a une très belle plume, presque poétique, on sent également que l'auteur est très cultivé, on retrouve de belles références littéraires et musicales dans son roman.

C'est un livre qui se lit facilement, il y a quelques longueurs parfois, mais la lecture reste fluide.

Je recommande cette lecture à tous, car c'est un essai qui parle de la vie, et de ses conséquences. Un livre qui pousse à la réflexion et qui en touchera plus d'un.

Voici le lien pour vous le procurer.

lundi 26 juin 2017

L'innocence d'un enfant de Julien Rigottier Gois

C'est avec plaisir que j'ai accepté de lire L'innocence d'un enfant que Julien Rigottier Gois m'a très gentiment envoyé.
Au vu du résumé, je ne savais pas trop à quoi m'attendre, j'ai plongé dans ce livre tant énigmatique.

Voici le résumé :

Emilie, enfant de Tahiti... "... L'histoire d'une jeune femme solaire. De mystérieux évènements, des voyages lointains... " "... Aborder un tel sujet est important, les personages poussent le bouchon loin et c'est assez inédit de les présenter comme des héros positifs... Notre moralité est prise à partie et c'est bien."... a grandi en France. Entourée de l'amour de ses parents adoptifs, elle a réussi de brillantes études de médecine. Le hasard d'une rencontre fait ressurgir de biens sombres souvenirs. Emilie trouvera la voie, qui la ramènera vers ses douces îles du pacifique.


Ce roman m'a profondément touché.
Il touche un sujet sensible dont on ne parle pas assez. Ces monstres qui s'attaquent à des êtres innocents, cette passivité qu'a la justice dans certains cas... m'ont rendu hors de moi.
Etant maman, je ne pouvais qu'être bouleversée.
Je ne dirai pas que c'est un livre facile à lire dans le sens où c'est un sujet particulièrement dur à traiter.

Cependant, l'auteur le traite avec brio. Julien Rigottier Gois nous épargne les détails sordides, il va droit au but et c'est ce qui m'a plu.
La protagoniste Emilie, est très courageuse, elle affrontera ses souvenirs douloureux avec la plus grande vaillance. Elle est également très bien entourée, ses ami(e)s la soutiendront, sa mère aussi et elle découvrira une association ayant pour but la défense contre ces monstres qui changera le courant de sa vie.

J'ai été très surprise par la tournure de l'intrigue, en tant que lecteur/lectrice, on se pose tout un tas de questions, sur le bien ou le mal, sur l'idée de vengeance et j'ai trouvé cela très bien recherché de la part de l'auteur.
Il maitrise son histoire, et change un peu les codes. Nous avons affaire à des personnages qui n'ont aucune pitié, vont-ils trop loin ? C'est ce que l'on se pose comme question pendant toute la lecture.
Mais au vu des actes de ces criminels, on ne peut que ressentir une certaine envie de les voir payer les horreurs qu'ils ont commis.

Ce livre m'a poussé au plus loin dans mes retranchements. Et c'est ce qui fait qu'une lecture est "réussie" pour ma part.
Julien Rigottier Gois a su mêler l'histoire pesante et délicate aux descriptions sublimes de Tahiti, des îles du pacifique qu'Emilie finira par retrouver. De cette manière, l'auteur apaise le lecteur.

Sa plume est très fluide et efficace, il n'y a pas de longueurs, les chapitres se lisent rapidement et tout est dans la simplicité, ce qui rend la lecture plus facile de par son sujet.
Les descriptions sont très belles, on voyage de Paris à la Normandie, puis enfin jusqu'aux îles.

Cette lecture m'a clairement fait sortir de ma zone de confort, et m'a fait beaucoup réfléchir.

Merci à l'auteur pour cette découverte originale, je recommande cette lecture à celles et ceux qui cherchent un sujet fort qui nous donne l'envie de combattre.

Voici le lien disponible si vous souhaitez vous lancer.

samedi 17 juin 2017

Emma : Part d'ombre de Sylvia Kunst

Voici mon avis concernant Emma, une nouvelle du genre thriller d'une auteure auto-éditée.
Sylvia Kunst m'a contacté via la plateforme Simplement Pro afin de lire sa nouvelle.

Voici le résumé :

Emma vit seule dans son chalet niché au coeur d'une forêt immense.
Elle s'y consacre pleinement à sa passion première, l'écriture.

Un beau jour, elle tombe sur une trappe la menant au sous-sol de son habitation dans lequel se terre un terrible secret.

Confrontée à l'horreur, Emma parviendra-t-elle à faire montre de sang-froid afin de dénouer ce qui se trame dans sa propre demeure, au risque de perdre pied.




Tout d'abord, cette nouvelle m'a beaucoup rappelé le film Pas un bruit sorti en 2016 sur Netflix.
Emma n'a strictement rien à voir avec le personnage principal du film mais l'ambiance de celui-ci est presque identique à celle de la nouvelle.

Une atmosphère pesante, chargée en suspense, et qui nous plonge littéralement dans l'angoisse que ressent l'héroïne.

Le chalet dans lequel vit Emma est perdu au milieu des bois, et l'on apprend au fur et à mesure de la nouvelle, le passé plus qu'inquiétant qui entoure l'héroïne et son chalet.
Les bruits étranges qu'elle entend alors qu'elle est seule nous font penser au pire.
Le stress monte au fil des pages, et j'ai fini d'une seule traite cette nouvelle tant je voulais savoir ce qui allait arriver à cette pauvre Emma.

Mais les apparences sont souvent trompeuses...

Sylvia Kunst a une écriture fluide et agréable, on est rapidement absorbé par l'intrigue.
Elle a su garder le mystère à son comble jusqu'à la toute fin.

J'avais vraiment l'impression de regarder un court métrage effrayant.

Ayant une préférence pour les romans en général, j'ai en premier lieu pensé que j'aurais préféré que l'histoire soit sous forme de roman plutôt que sous forme de nouvelle. Mais après réflexion, l'intensité du mystère et de l'angoisse pour ce genre d'intrigue est nettement plus palpable sous forme de courte nouvelle.

Je recommande cette lecture à tous les habitué(e)s du genre, voici le lien disponible pour vous la procurer.

mercredi 7 juin 2017

Alter Ego - Au-delà des apparences de Sélène Derose

 J'ai l'honneur de chroniquer en avant première Alter Ego - Au-delà des apparences de Sélène Derose, une auteure indépendante qui m'a contacté afin de lire son roman dont le genre Thriller/Fantastique/Psychologique m'a tout de suite intéressé. Ce mélange est la parfaite combinaison pour me plaire. Sa sortie est prévue pour le 16 juin 2017.

Voici le résumé :

 "Nous faisons partie de ce monde et ce monde fait partie de nous. Mais tout comme nous ne nous connaissons pas toujours nous-même, nous ne connaissons pas parfaitement le monde."

Niya Clark, sérieuse et réservée, vient tout juste d'achever ses études supérieures avec une idée précise de son plan de vie. Mais tandis qu'un nouveau pan de celle-ci commence, et pas des moindres à ses yeux, un évènement va bouleverser son équilibre.
Tout au long de son périple pour le retrouver, Niya, en proie au doute, sera amenée malgré elle à remettre en question ses certitudes les plus profondes jusqu'à sa vision d'elle-même.

Déjà vu ou presque, pensez-vous ?
Pas sûr. Apprêtez-vous à progresser avec elle au-delà des apparences et de la vraisemblance...




Si vous avez envie d'une lecture qui ne vous laisse aucun répit, qui vous emmène dans un univers mystérieux où l'irrationnel côtoie la réalité, ce roman est fait pour vous !

Alter Ego, Au-delà des apparences est un véritable page-turner.

Pendant ma lecture j'étais littéralement plongée dedans, l'avenir et les mésaventures de Niya Clark embarque le lecteur dans un suspens progressif et une ambiance psychédélique inédite pour ma part.

L'intrigue se déroule aux Etats-Unis vers Chicago, l'auteure y décrit parfaitement les paysages et nous sommes absorbés dans un décor que j'ai trouvé superbe.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Niya, cette jeune femme très posée, qui contrôle parfaitement sa vie et qui du jour au lendemain va tout voir basculer et perdre ce "contrôle" auquel elle tient tant.
J'ai imaginé un tas de choses concernant la conclusion, sans jamais voir juste. Sélène Derose a une imagination débordante et sait mener son lecteur par le bout du nez. Ce que en tant que fan de thrillers et de mystères, j'ai fort apprécié.

J'ai aussi trouvé ce roman très touchant et bouleversant particulièrement dans l'attitude que Niya adopte face à ce qui la hante. 
Nous sommes vraiment confrontés à cet Alter Ego étrange, qui pousse la protagoniste au bout de ses croyances, de sa raison, et qui démontre que la science n'a pas toujours la solution.
J'ai trouvé les autres personnages fascinants. Ils ont tous un caractère atypique, et certains d'entre eux se dévoileront bien énigmatiques au fil du roman.
Ces personnalités parfois indéchiffrables ne feront qu'amplifier cette curieuse atmosphère qui entoure l'héroïne.

Ce livre détient une très belle morale, que je vous laisserai découvrir par vous même si vous le lisez.
Une morale juste qui nous concerne tous au plus profond de nous-même.

La plume de l'auteure ne m'a pas laissé indifférente, son écriture est si fluide, et en même tant si riche que la lecture en est encore plus agréable.

J'ai également lu son recueil de contes, "Quêtes, d'ombre et de lumière" (Les récits Sélénites) que j'ai aussi beaucoup aimé, toujours de genre fantastique, et chaque conte possède sa propre morale, son propre message.
Le style de l'auteure s'y porte aussi très bien. La manière dont Sélène Derose conte ses histoires, m'a personnellement fait penser aux récits qui se racontent au coin du feu tard le soir.

Je remercie Sélène de m'avoir très gentiment envoyé son livre, c'est une personne avec qui ce fut une joie de converser, une auteure passionnée dont le travail est édifiant. Je suis ravie de faire partie des premier(e)s lecteurs/lectrices officiels de ce roman. 

Je lui souhaite beaucoup de réussite, réussite qu'elle mérite largement.

Avant la sortie d'Alter Ego - Au-delà des apparences le 16 juin 2017, l'auteure partage chaque jour une bribe de son roman sur sa page Facebook, ainsi que sa page Twitter.
Cela peut vous permettre d'en savoir davantage sur l'intrigue.

Cette lecture m'a davantage ouvert les yeux sur le fait que l'on peut trouver de véritables pépites chez des auteur(e)s indépendant(e)s

Je vous recommande évidemment cette lecture si ces genres vous sont familiers ou que vous êtes à la recherche d'une lecture saisissante, vous ne serez pas déçu(e)s.

( Update du 16/06/2017 : le livre est enfin disponible sur ce lien )


dimanche 21 mai 2017

La morte amoureuse de Theophile Gautier


 "Vous me demandez, frère, si j'ai aimé; oui."

Ainsi démarre ce somptueux roman. La morte amoureuse de Théophile Gautier est un classique, fantastique et gothique.

Voici le résumé :

Le vieux Romuald raconte à un autre ecclésiastique qu'il nomme "frère" les faits étranges qui ont suivi son ordination. Alors jeune moine d'une cure de campagne, il vit une expérience troublante : le jour il est homme d'église, la nuit il est un jeune seigneur de Venise. Cette existence bicéphale prends sa source avec la rencontre de Clarimonde, une courtisane sur laquelle courent les plus sordides rumeurs. Frère Sérapion met en garde Romuald : il ne doit pas se laisser tourmenter par une goule, un vampire qui n'a d'autre volonté que de l'éloigner de Dieu. Mais la fascination qu'elle exerce sur lui est telle qu'il naît entre eux un amour plus fort que la mort. Un amour qui permit à Clarimonde de revenir d'un endroit "Sans Soleil ni Lune" pour rejoindre son aimé. Pour Romuald tout est de plus en plus confus. Il ne sait qui, d'entre le prêtre ou le gentilhomme, est l'identité chimérique. Mais un soir, il découvre que Clarimonde le drogue pour qu'il s'endorme profondément de façon à ce qu'elle le pique de son aiguille en or ; et puisse se nourrir parcimonieusement du sang vermeil de Romuald. Violemment encouragés par Sérapion, ils vont chercher tous deux la tombe de Clarimonde dans le cimetière de la commune. Trouvant l'emplacement du cercueil, le vieil abbé Sérapion n'hésite pas à la profaner. La belle courtisane y gît, blanche mais fraîche, sereine, un filet de sang coulant de ses lèvres. Saisi d'une rage folle, Sérapion exorcise la morte dont le cadavre se disloque en un tas de " cendre et d’os ". Romuald conclura son récit par cette phrase : « Ne regardez jamais une femme, et marchez toujours les yeux fixés en terre, car, si chaste et si calme que vous soyez, il suffit d'une minute pour vous faire perdre l'éternité. »





Romuald, un prêtre âgé de 60 ans, raconte à un ecclésiastique sa mystérieuse expérience qu'il a vécu plus jeune. Avant de devenir prêtre, Romuald était voué à la foi. Rien ne le perturbait dans sa croyance, il croyait ferme en son destin de prêtre et rêvait de faire la messe. Sa vie n'était que foi en l'église catholique. Mais le jour de son ordination, il fait une étrange rencontre dans l'église. Une belle jeune femme apparaît et il est soudainement épris de celle ci. Il en tombe fou amoureux et une réelle obsession pour elle le domine. Cependant bien que l'envie de devenir prêtre lui échappe tout à coup, il n'arrive pas à dire non. Il devient donc prêtre.
C'est en sortant de l'église qu'une main glacée l'agrippe et lui dit : "Malheureux ! Malheureux ! Qu'as tu fais ?"

C'est ainsi que tout démarre, en tant que lecteur nous ne savons jamais si le personnage principal rêve ou vit réellement cette aventure mystique. Le narrateur lui même en doute.
La belle Clarimonde est une terrible tentatrice et Romuald ne sait plus où donner de la tête tant sa foi et son attirance pour cette femme se confrontent. Il se demande même si elle est un ange ou un démon.
Une nuit, il est appelé afin de réaliser les derniers sacrements sur le corps d'une femme qui n'est autre que celui de Clarimonde.
Il a toujours l'impression qu'elle est en vie et le doute le hante tant son attirance est profonde. C'est alors qu'il l'embrasse et la ramène ainsi à la vie.
Mais il se réveillera fiévreux et se demandera si tout cela n'était qu'un rêve...
C'est ensuite qu'il apprendra qui est réellement Clarimonde et tous les mystères et secrets qui l'accompagne.

J'ai beaucoup aimé ma lecture, étant adepte de livres gothiques, je ne pouvais qu'être conquise.
Ce livre dépeint parfaitement l'image qu'a l'église de la femme à l'époque. Une image de femme tentatrice dont il faut impérativement éviter le regard. Le surnaturel qui se mêle à l'intrigue nous plonge dans un univers angoissant et terriblement glaçant.

Ce livre est un classique du genre, et la plume de Théophile Gautier est si belle, son vocabulaire si riche, qu'on ne peut sortir indifférent de cette lecture.

Où acheter ce livre :
https://www.amazon.fr/dp/B008U7VRHA/ref=dp-kindle-redirect?_encoding=UTF8&btkr=1

vendredi 19 mai 2017

Les larmes rouges, tome 1 - Réminiscence de Georgia Caldera

Les larmes rouges...
Ce livre est le genre typique que j'adore.
Je l'ai dans les éditions J'ai Lu. J'ai dévoré ce livre à une vitesse...
Je n'en dormais plus la nuit tant le monde que Georgia Caldera nous livre est somptueux.

Voici le résumé :

« Le temps n’est rien…
Il est des histoires qui traversent les siècles… »


Après une tentative désespérée pour en finir avec la vie, Cornélia, 19 ans, est assaillie de visions et de cauchemars de plus en plus prenants et angoissants.
Elle se retrouve alors plongée dans un univers sombre et déroutant, où le songe se confond à s'y méprendre avec la réalité.



Cette histoire m'a hanté je peux vous le dire !
J'ai lu les trois tomes à une vitesse fulgurante tant j'étais passionnée par ma lecture.
Ils font chacun environ 700 pages. Ce sont des pavés.

Cornélia est une jeune fille très seule avec qui la vie n'a pas été tendre. Elle a perdu sa mère enfant, et sa meilleure amie est morte lorsqu'elle avait dix-sept ans. Cornélia est très mal dans sa peau, elle ne s'épanouie pas dans ses études, elle a d'ailleurs une relation très conflictuelle avec son père à ce sujet.
Un jour, elle décide de se jeter d'un pont parisien, et en finir avec cette vie qu'elle ne supporte plus, et en finir aussi avec cette voix qui la hante, qui lui souffle des horreurs à longueur de journée et qui la suivra jusqu'à son saut. Elle survivra à cette tentative grace à un homme mystérieux qui la sauvera.
C'est là que tout va commencer, son père pris de remords va lui proposer de changer de vie momentanément et de partir vivre à Rougemont dans le manoir hérité de ses parents.
Elle se rendra compte que son voisin de Rougemont, celui qui occupe ce magnifique et ancien chateau n'est autre que son sauveur.

La relation entre Cornélia et Henri de Maltombe, est au début très étrange et par la suite passionnelle, je ne peux trop en dire de peur de spoiler. Mais l'amour qui les lie est juste à couper le souffle. Un amour qui traverse les siècles et que rien ne peut arrêter.
Le mystère autour de la voix qu'entend Cornélia nous révélera une histoire tellement complexe et extrêmement bien tissée par l'autrice.

Ce livre est une perle, une pépite. Son univers sombre, gothique, est si délicieux à lire que j'ai l'impression d'être en deuil après avoir fini la saga... C'est dire...

Je recommande ce livre à tous les passionné(e)s d'univers gothique, d'Histoire et de personnages ténébreux. Si vous aimez tout cela, alors cette lecture est faites pour vous.

Où acheter ce livre :
https://www.amazon.fr/larmes-rouges-1-Réminiscences/dp/2290070335

dimanche 14 mai 2017

Gioconda de Nikos Kokàntzis

 Voici un livre qui m'a profondément touché, un livre qui ne laisse pas indifférent...
Un récit à la beauté unique.
Gioconda de Nikos Kokàntzis des éditions de L'aube est un roman bouleversant.

Voici le résumé : 

"Gioconda est un de ces "petits" livres que l'on oublie pas de sitôt. Dans la Grèce de la Seconde Guerre mondiale, deux adolescents vont découvrir la magie du désir et de l'amour.
La tourmente de la guerre emportera cet amour mais ce livre nous le restitue avec une force, une vérité extraordinaires, et nous gardons longtemps au coeur sa lumière."
                       Marie-Jo Sotto-Battesti, librairie Goulard, Aix-en-Provence.



 Ce livre devrait plaire à tous. Il est d'une simplicité à lire, la plume de Nikos Kokàntzis nous emporte dans ce récit de vie à la fois sublime, triste et déchirant.

 Cette histoire vraie que nous raconte l'auteur, relate sa jeunesse aux côtés de la belle Gioconda, cette jeune juive dont il est tombé éperdument amoureux...

 Ce livre m'a beaucoup touché, le réel de cet histoire, cette relation si tendre belle et pure, cet amour entre les deux protagonistes est magnifique.

 C'est un livre très court, il se lit d'une traite. C'est une belle leçon de vie, nous rappelant l'atroce injustice de cette époque...

 Gioconda vous bouleversera, tant par sa beauté que par sa morale. Un livre que vous n'oublierez jamais, un livre qui je l'espère saura trouver refuge dans votre coeur.

Où acheter ce livre :
http://livre.fnac.com/a1826322/Nikos-Kokantzis-Gioconda

dimanche 30 avril 2017

Moi, Cali, Faucheuse de Sophie Cole

Je dois dire que Sophie Cole a beaucoup d'imagination.
Moi, Cali, Faucheuse des éditions France Loisirs est un roman Young Adult Fantastique qui regorge de péripéties entourant démons, sorcières et d'autres créatures.

Voici le résumé :

Décédée accidentellement, Cali se voit interdire le paradis, la faute à 25 années d'égoïsme et de cruauté. Sa seule planche de salut : devenir un démon faucheur. Mais répandre la mort se révèle une mission difficile, même pour cette peste de Cali ! Une balade dans le monde de la mort qui vous fera rire et frémir... On ne s'étonnera pas d'apprendre que Sophie Cole a exercé le métier de porteuse funéraire ! Le jury de lecteurs Nouvelles Plumes a adoré la vivacité de son style et l'originalité de son univers. Une vraie révélation !



 J'ai mis pas mal de temps à terminer cette lecture, non pas parce qu'elle ne me plaisait pas mais je suis trop concentrée dans la série Bates Motel sur Netflix en ce moment pour être assidue dans mes lectures.

 Cali est un personnage très attachant qui après sa mort se repent petit à petit de son passé de vivante.
N'ayant pu accéder au paradis, elle a du mal à accepter son statut de faucheuse, à faire du mal aux vivants. Elle rencontre deux frères démons, Dagon et Stan qui vont lui "apprendre" à gérer sa vie de faucheuse.
 Entre sentiments, guerre entre créatures, vengeance et remède miracle pour les démons, Cali va vivre une série d'aventures sur terre et dans les profondeurs des ténèbres qui vont définitivement la changer.

 J'ai apprécié ma lecture, c'est un livre divertissant qui fait parfois rire tant l'imagination et les bizarreries que l'auteur nous livrent sont épatantes.

 Cependant, j'espère bien qu'il y aura un deuxième tome, car la fin m'a laissé sur ma faim... Je l'ai trouvé bâclée, trop rapide. On passe du coq à l'âne et j'attendais un peu plus de détails même si il y aurait un tome 2 ( ce que je ne sais absolument pas ).

 Je conseille cette lecture, si vous cherchez un moment détente dans un monde surnaturel hilarant et riche en rebondissements.

Où acheter ce livre :
http://www.franceloisirs.com/accueil/moi-cali-faucheuse-fl00077430.html

samedi 15 avril 2017

Rebecca de Daphné Du Maurier

 Un véritable coup de coeur. Comme je n'en avais pas eu depuis Une vie de Guy de Maupassant.
Ce livre est une pépite. Un bijou.
Rebecca de Daphné Du Maurier des éditions Le Livre de Poche m'a bouleversé.

Voici le résumé :

 Un manoir majestueux : Manderley. Un an après sa mort, le charme noir de l'ancienne propriétaire, Rebecca de Winter, hante encore le domaine et ses habitants. La nouvelle épouse, jeune et timide, de Maxim de Winter, pourra-t-elle échapper à cette ombre, à son souvenir ?
Immortalisé au cinéma par Hitchcock en 1940, le chef d'oeuvre de Daphné du Maurier a fasciné plus de trente millions de lecteurs à travers le monde. Il fait aujourd'hui l'objet d'une traduction inédite qui a su restituer toute la puissance d'évocation du texte originel et en révéler la noirceur.


  J'ai été littéralement transportée par ma lecture. Cette écriture si fluide, légèrement soutenue... si belle et évocatrice. Tant par les descriptions que par les dialogues. Un livre d'une grande richesse.
J'adore les romans gothiques, cet esprit sombre qui émane de ces livres, cette noirceur, ses personnages torturés et mystérieux...
Mais je ne pensais vraiment pas être autant bouleversée par ce livre.

 Manderley, ce manoir, magnifique, entouré de beaux jardins et de la mer.
Daphné du Maurier nous décrit ce bel endroit avec précision, au point qu'on a vraiment l'impression d'y être avec les personnages.
Elle décrit les plantes, les fleurs, les arbres qui surplombent le domaine.
On y sent presque l'odeur des azalées dans la Vallée Heureuse.

 La narratrice, nouvelle Madame de Winter, nous relate sa rencontre avec Maxim de Winter, veuf au passé flou dont l'ex femme se serait noyée dans la mer près de Manderley.
On vit avec elle son arrivée dans le domaine, le jugement que lui porte certains membres du personnel, certains sont hautains, d'autres glacials, mais tous y compris ceux qui sont chaleureux avec elle, lui rappelle constamment les us et coutumes de l'ancienne maîtresse de maison.
Elle vit avec le souvenir de Rebecca, elle a toujours l'impression d'être comparée, mise à l'épreuve.
Seulement elle ne s'attend pas à découvrir un monde encore plus sombre qu'elle ne se l'imaginait.
Des secrets inavouables et un passé noir qui entourent les personnages principaux, nous emmènent dans un univers qu'on ne peut plus lâcher, un livre de plus de 600 pages qui se lit en fin de compte d'une seule traite.
J'ai aussi trouvé sublime l'histoire d'amour entre les deux personnages principaux, qui vivent plongés dans l'incertitude jusqu'à la fin avec le fantôme de Rebecca qui ne les quitte pas.

  La fin est majestueuse, l'auteure a parfaitement su manier le suspense jusqu'au bout. On est haletant, désespéré de savoir ce qui va se passer jusqu'à la toute dernière page.
C'est une réussite. Une grande oeuvre littéraire. 

Hitchcock l'a adapté au cinéma, et je vous conseille fortement de lire le livre avant de voir le film.

Où acheter ce livre :
https://www.amazon.fr/Rebecca-Nouvelle-traduction-Daphné-Maurier/dp/2253067989

lundi 10 avril 2017

Le cauchemar Edgar Poe de Polly Shulman

Le cauchemar Edgar Poe de Polly Shulman des éditions France Loisirs est un livre Fantastique/Jeunesse qu'on ne peut que lire d'une traite.
C'est une superbe découverte.

Voici le résumé :

 " Cotoyez l'épouvante... si vous l'osez ! "

Sukie n'a pas la vie facile : depuis le décès de sa soeur, dont le fantôme la suit partout, ses parents ont perdu leur emploi. Tous trois ont dû s'installer dans l'inquiétant manoir de la tante Hepzibah et, pour gagner quelques sous, ils vendent des babioles sur les brocantes. Un jour, deux jeunes gens les approchent, très intéressés par un balai tout à fait banal. Elizabeth et Andreas travaillent en fait pour le Dépôt d'Objets Empruntables de la ville de New York, une extraordinaire bibliothèque n'accueillant que des objets qui ont marqué l'histoire ou la littérature. Or, ce balai n'est pas si ordinaire : il s'agit d'un balai volant issu d'un conte horrifique dont le décor est... Le manoir où vit Sukie.




  Tout d'abord, je n'avais jamais lu rien de tel. Un monde dans lequel les objets, les personnages et les lieux fictifs de la littérature fantastique, gothique et horrifique existent.
Sukie est une jeune fille solitaire, elle a perdu sa soeur Kitty, et elle vit la majeure partie du temps accompagnée du fantôme de sa soeur. Dû aux problèmes d'argent de ses parents, elle se retrouve dans le manoir de sa tante, et y découvre tout un mystère entourant un fameux trésor ayant appartenu à son ancêtre Windy. Elle va à l'aide de sa tante, de deux membres du dépôt (Elizabeth et Andreas) et de Cole, un camarade de classe se mettre à la recherche de celui ci.
Ils vont s'aventurer dans l'annexe Edgar Poe se trouvant au dépôt de New York.

  Dans cette annexe, chaque détail matériel ayant appartenue aux romans d'Edgar Poe, ou d'auteurs similaires, s'étant inspirés de son univers s'y trouve. L'espace temps y est différent de notre monde et la recherche de ce trésor s'avérera plus laborieuse que prévu et Sukie se détachera progressivement de sa soeur afin de vivre sa propre vie sans ce fantôme qui représente son passé.

 J'ai beaucoup aimé ma lecture, c'est une lecture très divertissante et c'est un monde vraiment bien pensé, imaginé.
J'ai appris pendant ma lecture que c'était le tome 3 de la saga Grimm Legacy, et j'ai maintenant terriblement envie de lire les deux premiers tomes. Comme vous vous en doutez, on peut lire ces romans dans l'ordre qui nous chante.

 Cet univers fictif mêlé à notre monde nous emporte dans un voyage extraordinaire.
C'est une lecture jeunesse qui aborde plusieurs thèmes, dont la mort. La plume de l'auteure est très fluide et on peut retrouver de nombreuses références littéraires du genre fantastique au cours de l'histoire et j'ai trouvé cela très enrichissant, notamment pour des jeunes qui seraient par la suite amenés à lire certains classiques du genre.

 Je recommande cette lecture qui selon moi est adapté à tous ceux ayant plus de 12 ans.

Où acheter ce livre :
 http://www.franceloisirs.com/10-12-ans/le-cauchemar-edgar-poe-fl00024838.html

mardi 4 avril 2017

Commissaire Chassepierre : meurtre au Touquet de Marine Mouzelard

 Je me lance parfois dans des lectures d'auteur(e)s peu connu(e)s, indépendant(e)s, et que l'on peut trouver sur les réseaux sociaux. Et généralement je ne suis pas déçue.
Bien sûr, je veille à bien choisir ma lecture et je fais en sorte de ne pas m'éloigner des genres que j'affectionne.
Commissaire Chassepierre : meurtre au Touquet de Marine Mouzelard est un polar à la sauce Chick Lit hyper divertissant. J'ai décidé de me plonger dans ce roman suite à un voyage au Touquet, c'était pile la lecture dont j'avais besoin.

Voici le résumé :

Pauline Rossignol est une menteuse névrosée qui se cache derrière le personnage qu'elle s'est créé: un écrivain. Son psychiatre, agacé par ses mensonges, lui conseille de se trouver une muse pour trouver l'inspiration. Pauline Rossignol jette son dévolu sur la commissaire Chassepierre qui ne veut rien savoir. Face à l'angoisse de la page blanche, Pauline décide de suivre la commissaire jusqu'au Touquet où elle va en weekend pour sauver son couple dans le luxueux hôtel de thalassothérapie. C'était sans compter le meurtre de la richissime cliente Dona Claudia. Un mensonge en entrainant un autre, Pauline a laissé entendre être une célèbre écrivaine de roman policier et se retrouve à mener l'enquête avec la commissaire. Mais comment une femme armée peut se contenir assez pour ne pas tuer cette agaçante jeune femme qu'est Pauline Rossignol. Et qu'est-il arrivé à Dona Claudia?




  J'ai apprécié ma lecture, je l'ai trouvé bien pensé, chaque élément est à sa place, les personnages sont bien travaillés, c'est un livre qui se lit vite.
L'héroine principale, Pauline Rossignol m'a parfois bien énervé, mais c'est son rôle, elle a une sacrée personnalité et c'est quelque part indispensable à l'intrigue.

Chaque personnage a son histoire et chacune de leurs histoires se relient, ce que j'ai apprécié car cela forme un puzzle au fur et à mesure du roman.
L'enquête se déroule tant bien que mal, l'héroïne et la Commissaire Chassepierre m'ont bien fait rire par moments, ce livre m'a parfois bien surprise mais il ne faut pas s'attendre à un grand mystère.

Je ne vais pas m'étendre plus sur le roman, car il se passe pas mal de choses et il serait difficile de ne pas spoiler. Je préfère laisser le lecteur découvrir et vivre pleinement sa lecture. En tout cas, je ne me suis pas ennuyée, la plume de l'auteure est fluide et j'ai passé un moment très agréable à la lire.

Je recommande ce roman qui selon moi est parfait pour un instant détente en week-end ou en vacances ou aussi si vous êtes de passage au Touquet.

Où acheter ce livre :
https://www.amazon.fr/Commissaire-Chassepierre-meurtre-au-Touquet/dp/1326871455/ref=tmm_pap_swatch_0?_encoding=UTF8&qid=1491315112&sr=1-1-fkmr0

lundi 27 mars 2017

Raisons et sentiments de Jane Austen

Voici un grand classique de Jane Austen.
Je n'avais jamais lu ses oeuvres et c'est avec Raisons et sentiments des éditions 10/18 que j'ai voulu me lancer.

Voici le résumé :

 En amour, comme en tout, rien n'a changé depuis le 19ème siècle de Lady Jane. Si la fougueuse Marianne s'abandonne à une passion qui menace de lui brûler les ailes, la sage Elinor prend le risque de perdre l'amour à force de tempérance. Raisons et sentiments : impossible équation ? Les deux jeunes femmes devront apprendre de leurs vacillements. Pour le meilleur et pour le pire. 




  Jane Austen, cette grande Autrice anglaise du 19ème siècle. Ses oeuvres m'ont toujours fascinés, notamment parce que j'en entend beaucoup de bien. Et j'avoue que je n'ai pas été déçue.

  Raisons et sentiments est un livre d'une grande sensibilité, reflétant les moeurs de l'époque. Qui en fin de compte ne sont pas si différentes aujourd'hui.
Les personnages principaux ont tous une personnalité bien définie, et j'ai particulièrement bien accroché avec Elinor.
Elinor est une jeune femme très attachante, elle est réfléchie, très mature comparé à sa soeur Marianne et parfois même à sa mère Mrs Dashwood.
C'est Elinor qui conseille, qui guide, qui apaise, qui relativise quand son entourage en est incapable.
On va à travers le roman, vivre les relations amicales et amoureuses de ces deux jeunes femmes.
Les hommes qu'elles côtoient sont tous bien différents dans leurs caractères, et l'amour, la peine, font chavirer leurs jeunes coeurs. Entre infidélité et dévouement, les hommes de ce roman s'avèrent bien mystérieux.

  J'ai trouvé que les relations familiales, les relations amoureuses, la vision du statut social, des préjugés sur les moyens de chaque famille, la question de l'héritage notamment n'ont pas vraiment beaucoup évolué avec le temps...
Ce livre est intemporel.

  Je suis heureuse d'avoir choisi ce livre, ayant envie de classiques ces temps si, celui-ci fût parfait.
La plume de l'auteure est très belle, parfois un peu difficile mais cela est dû à l'époque et au style soutenu ( et sans doute au fait que je lis beaucoup de littérature Young Adult ).

  Il se lit quand même très rapidement.
Je pense par la suite lire Emma car je crois que cela reste dans le même univers que raisons et sentiments.

 Je recommande cette lecture, qui est un magnifique classique anglais, un beau portrait de femmes.

Où acheter ce livre : https://www.amazon.fr/Raisons-sentiments-Modèle-aléatoire-Jane-AUSTEN/dp/2264058250

jeudi 16 mars 2017

La fille du train de Paula Hawkins

  Ce mois si, j'ai jeté mon dévolu sur ce thriller. Cela faisait un petit moment que je le voyais partout et j'ai enfin eu envie de me faire mon propre avis.
  La fille du train de Paula Hawkins des éditions Pocket est un roman policier au suspense haletant.

Voici le résumé :

 Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour :
à 8h04 le matin, à 17H56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d'un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l'être par le passé, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte.
Jusqu'à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason.
La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d'en savoir plus. 
 Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d'un visage désormais familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu...



  J'ai tout d'abord eu un peu de mal au début du roman, à m'immiscer dans l'histoire, à m'attacher aux personnages. Chaque chapitre correspond à une femme. Rachel (l'héroïne), Megan (la disparue) et Anna (la femme de l'ex-mari de Rachel). Dans chaque chapitre, la femme concernée en est le narrateur. Ce qui fait qu'on perçoit bien les sentiments, les émotions du personnage en question.
  Cependant, tant que l'intrigue n'est pas "enclenchée", j'avais quelques difficultés à ce changement permanent dans les chapitres. Mais une fois que Megan est recherchée, ce rythme et la façon dont a procédé l'auteure est juste idéale et rend le suspense encore plus fort pour le lecteur.

  Nous avons affaire à des personnages très particuliers, des caractères biens différents. Des femmes tourmentées et les pièces d'un puzzle complexe qui se mettent progressivement en place.
  Je dois dire que j'ai deviné assez tôt qui avait tué Megan. Mais l'auteure nous pousse au doute et au retranchement plus d'une fois. Sa plume est très fluide, c'est le genre de lecture qui se lit en un rien de temps.

  J'ai par la suite regardé le film et je suis plutôt mitigée. L'histoire est bien plus prenante dans le livre que dans le film. Je pense que je n'ai pas accroché avec le jeu des acteurs et la manière dont le film a été tourné.

  En conclusion, j'ai beaucoup aimé ma lecture, un bon thriller même si j'ai connu plus palpitant.
Je le recommande pour l'originalité de l'intrigue et surtout des personnages.

Où acheter ce livre : http://livre.fnac.com/a9630212/Paula-Hawkins-La-fille-du-train

jeudi 23 février 2017

Maurice et Mahmoud de Flemming Jensen

  Après les nombreux thrillers que j'ai lu ces derniers temps, une lecture comme celle ci ne pouvait me faire que du bien. Ce n'est pas un pavé, il se lit très rapidement. Maurice et Mahmoud de Flemming Jensen des éditions Gaïa est une bonne lecture tranquille, parfaite pour faire la coupure pendant une saga ou deux thrillers comme je lis en ce moment.
 J'ai découvert ce livre grâce à la box Pile à lire de février 2017 en collaboration avec Le Rouquin Bouquine.

 Voici le résumé :

  Maurice est un comptable doté d'un indécrottable humour danois et en pleine procédure de divorce.
Mahmoud, son assistant, est un jeune musulman un peu geek sur les bords, qui n'a jamais vraiment eu de copine. Le premier est cynique et désabusé, le deuxième idéaliste et romantique. Le premier ne peut s'empêcher de persifler, le deuxième s'efforce de ne pas le prendre mal. Le premier habite chez le deuxième depuis que sa femme l'a mis dehors.
  Entre frictions culturelles et religieuses, préjugés et décalages générationnels, Flemming Jensen livre un pamphlet sur ce qui tant bien que mal nous rapproche les uns les autres.



 Ce livre m'a fait sourire, il ne m'a pas fait rire. Il reflète parfaitement les préjugés, les clichés que les gens ont parfois sur les personnes ayant des origines ou des cultures différentes.
 Les protagonistes ont chacun leur propre style, leur propre coté comique. En plus des deux personnages principaux qui à eux deux sont déjà très drôles, on retrouve un imam boulimique, la tête toujours dans le frigo, une voisine grincheuse dont Mahmoud est secrètement amoureux, et Cathrine, la future ex-femme de Maurice au caractère bien trempé. Il y a aussi beaucoup de tendresse et de partage entre les personnages.

 Ce fut une lecture agréable, je l'ai trouvé bien traduit, malgré quelques expressions parfois douteuses. Par exemple, le mot "bougnoule" est utilisé plusieurs fois tout en donnant l'impression au lecteur que ce n'est pas un mot à connotation "raciste" et péjoratif.
C'est le seul point qui m'a un peu perturbé.

J'ai cependant apprécié ma lecture, elle distrait, donne le sourire, et détient une jolie morale sur la société dans laquelle nous vivons.
Je conseille vivement cette lecture qui se lit en un rien de temps et fait du bien. Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est une lecture "doudou", mais elle est idéale lorsque en tant que lecteur l'envie de décompresser se fait sentir.
 Une bonne petite comédie qui rend joyeux(se).

Où acheter ce livre :
http://www.decitre.fr/livres/maurice-et-mahmoud-9782330070540.html

mercredi 22 février 2017

La fille dans le rétroviseur de Linwood Barclay

 Voici un thriller comme je les aime !
La fille dans le rétroviseur de Linwood Barclay des éditions France Loisirs m'a bluffé.
Ce fut une lecture vraiment passionnante, je la recommande vivement.

 Voici le résumé :

 Ses nuits, Cal les passe au volant de sa voiture. Un peu pour son boulot de détective privée, mais surtout pour oublier. Que sa vie part à vau-l'eau depuis la mort de son fils, Scott. Que son mariage ne tient plus qu'à un fil. Oublier aussi cette obsession qui le ronge : Scott s'est il réeellement suicidé, comme le prétend la police ? Ou s'agit il d'un meurtre ?
 Un soir de plus où il ne peut trouver le sommeil, il prend en stop une adolescente. Certes ce n'est pas l'idée du siècle, les rumeurs vont vite dans les petites villes. Mais quel mal y'a-t-il à aider une gamine en détresse ? À fortiori lorsqu'il s'agit de la fille du maire.
 Pourtant quand la police débarque chez lui le lendemain pour lui annoncer la disparition de la jeune femme, Cal comprend qu'il va devoir jouer serré pour sortir vivant de ce panier de crabes...


 
  Dans ce thriller nous suivons Cal, un détective privé qui s'est trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Ce livre m'a bluffé dans le sens où le lecteur n'est jamais au bout de ses peines...
Chaque personnage a une part d'ombre, si mystérieuse qu'on en vient à le soupçonner du pire. C'est un véritable casse tête, un parfait puzzle.

  Pendant les 100 premières pages, l'histoire a mis du temps à se mettre en place, je m'ennuyais un peu quand l'action est subitement arrivée pour ne pas s'arrêter avant la fin. On va crescendo dans l'action, le suspense est à son comble. Les personnages nous font tourner la tête, je me suis personnellement imaginée des tonnes de scénarios différents sur la disparition de la fille du maire. Je n'ai jamais vu juste. Ce que j'apprécie évidemment.
  L'auteur nous mène en bateau et nous laisse si loin du but qu'on ne peut quitter le livre sans l'avoir terminé.
  Le comble est que même à la toute fin, l'auteur arrive encore à tout chambouler dans notre certitude.
J'avais lu de nombreux avis positifs sur ce livre et je suis bien heureuse de l'avoir lu et d'avoir vécu tous ces chamboulements et retournements de situation. Ce livre est un thriller saisissant et palpitant. Linwood Barclay sait les écrire. Sa plume est attachante, je me suis attaché au personnage principal sans aucun soucis. Ce livre a été très bien traduit, l'écriture est naturelle et spontanée.

 Ce livre plaira aux avides de suspense et d'inattendu.

Où acheter ce livre :
http://www.franceloisirs.com/suspense-psychologique/la-fille-dans-le-retroviseur-fl077902.html

dimanche 12 février 2017

Les Vies de papier de Rabih Alameddine

  J'avais ce livre dans ma wishlist et je n'ai pas tardé à me le procurer malgré ma P.A.L. déjà bien remplie...
Les Vies de papier de Rabih Alameddine des éditions Les Escales est un livre sur une femme libanaise passionnée de littérature, c'est une immersion dans la tête d'Aaliya, un voyage au coeur du quotidien de cette femme agée, mais surtout un voyage à travers ses souvenirs, son passé.

 Voici le résumé :

  Aaliya Saleh, 72 ans, les cheveux bleus, a toujours refusé les carcans imposés par la société libanaise. À l'ombre des murs anciens de son appartement, elle s'apprête pour son rituel préféré. Chaque année, le 1er janvier, après avoir allumé deux bougies pour Walter Benjamin, cette femme irrévérencieuse et un brin obsessionnelle commence à traduire en arabe l'une des oeuvres de ses romanciers préférés : Kafka, Pessoa ou Nabokov.
  À la fois refuge et "plaisir aveugle", la littérature est l'air qu'elle respire, celui qui la fait vibrer comme cet opus de Chopin qu'elle ne cesse d'écouter. C'est entourée de livres, de cartons remplis de papiers, de feuilles volantes de ses traductions qu'Aaliya se sent vivante.
  Cheminant dans les rues, Aaliya se souvient ; de l'odeur de sa librairie, des conversations avec son amie Hannah, de ses lectures à la lueur de la bougie tandis que la guerre faisait rage, de la ville en feu, de l'imprévisibilité de Beyrouth.

  Roman éblouissant à l'érudition joueuse, célébrant la beauté et la détresse de Beyrouth, les Vies de papier est une véritable déclaration à la littérature.

    "Magnifique et envoûtant."
  The New York Times
    "Irresistible."
  Wall Street Journal




  Ce livre ne se lit pas rapidement, il faut prendre son temps, apprécier son contenu, méditer les lignes, les citations que nous écrit Rabih Alameddine. 
Ce roman est d'une grande richesse, la protagoniste est tellement passionnée par les livres, la connaissance et la réflexion qu'il est impossible de ne rien ressentir en lisant ce livre. L'auteur nous en apprend beaucoup, sur le personnage mais aussi sur la vie à Beyrouth dans les années 60, 70.
La guerre, le quotidien sous la peur, Aaliya nous plonge dans ses souvenirs si intenses.
C'est la vie d'une femme, le portrait d'une dame si intéressante et pourtant si simple. Elle nous décrit en détail ses sentiments, ses relations, que ce soit avec son ex-mari, son ami Hannah ou Ahmed. Des relations très particulières, très profondes et pleines de sens. Sa vision de la vie, son évolution, sa vieillesse, sa passion pour la traduction.
  Aaliyah est une femme comme les autres mais en même temps si unique par ses attitudes, son mode de vie, son choix de vie. Elle se lève très tôt, elle dort peu et envie ceux dont le sommeil vient si simplement. Elle s'adonne à la lecture de bon matin au côté d'un thé.
Elle écoute ses voisines se réunir sur le palier, elle connaît tout de leurs quotidien, elle entend tout depuis si longtemps. Aaliya est une femme discrète qui depuis la perte de son amie Hannah ne sort que très peu et ne fréquente personne d'autre que ses livres, ses cartons remplis de ses traductions.

 " La perspective de mon passé qui s'éloigne amortit mon présent. Le processus du souvenir est la malignité qui festoie sur mon présent. "

Cette phrase la représente bien. Elle vit dans ses pensées et son passé. Elle se considère comme étant spéciale.
  Aaliya nous raconte aussi la vie de son amie Hannah, une autre femme pourtant bien différente du personnage principal. Hannah m'a particulièrement touché, beaucoup plus qu'Aaliya. C'est une femme touchante, au destin bouleversant.

  Aaliya nous parle aussi de la vie, du passé de ses voisines, de sa mère également qu'elle ne voit presque plus. Des vies de femmes toutes aussi différentes que les autres, mais toutes touchantes à leurs manières.

Ce livre m'a beaucoup plu, je l'ai savouré lentement, j'ai beaucoup apprécié la fin, qui pour moi était tout ce dont Aaliya avait le plus besoin.
Cependant j'ai trouvé que l'auteur avait parfois des préjugés appuyés sur certaines religions, des visions souvent très arrêtées sur des coutumes qui souvent ne se mélangent pas à la foi.

Je conseille ce livre aux passionné(e)s des récits de vie.

Où acheter ce livre :
http://www.decitre.fr/livres/les-vies-de-papier-9782365692069.html


mardi 31 janvier 2017

Ne t'approche pas de Luana Lewis


 Pour mon achat du mois de janvier chez France Loisirs, j'avais terriblement envie de lire ce livre, le suspens psychologique, la tension qui semblait émaner de ce livre m'a poussé à le commander au plus vite. Ne t'approche pas de Luana Lewis des éditions Denoël ne fut au final pas un coup de coeur.

Voici le résumé :

" Que feriez-vous si, en pleine nuit, une jeune inconnue au comportement étrange venait frapper à votre porte pour vous demander de l'aide ?

Depuis trois ans, Stella, psychologue, vit recluse chez elle. Souffrant d'une agoraphobie sévère  elle se sent à l'abri dans cette maison isolée qu'elle partage avec son mari, Max. Mais lorsque la jeune Blue frappe à sa porte, avec ses grands yeux effrayés et ses tristes histoires, le monde que Stella a mis tant de temps à construire commence à s'effondrer...
Derrière le masque de l'adolescente se cache une redoutable manipulatrice. Blue va porter un coup fatal à l'équilibre fragile qui régit la vie de Stella, l'obligeant à se confronter aux traumatismes de son passé et aux secrets qui pèsent sur son mariage. "




  À la vue de ce résumé, je m'attendais à une angoisse allant crescendo et à une fin qui coupe le souffle.
Ce n'est pas que je n'ai pas aimé ce livre, c'est simplement que je m'attendais à mieux.

  Chaque chapitre relate une différente période, allant des séances de Blue chez son psy ( Max, le mari de Stella ), au présent de Stella mais aussi de son passé.
Le livre est bien construit, on grimpe petit à petit dans l'univers perturbant et angoissant de Stella.
La plume de Luana Lewis est très fluide, ce n'est pas une lecture compliquée.
  Cependant, la fin de ce livre m'a parut tellement évidente vers la moitié du livre, que découvrir que c'est cette fin qui m'attendait a cassé le charme de ma lecture.
J'ai trouvé aussi qu'il y avait quelques répétitions. Mais ce qui m'a le plus dérangé, c'est la naïveté voir la bêtise peu compréhensible pour moi de l'héroïne, Stella. Je ne juge pas le passé traumatisant qu'elle a eu. Je comprend totalement les peurs liées à ses souvenirs, ce que je ne comprend pas, c'est son attachement progressif à Max, son mari, avec qui pour ainsi dire elle a une relation plate voire fantôme. Elle s'accroche pourtant aux "films" qu'elle se fait avec lui et à leur quotidien qu'elle surestime grandement.
  Evidemment, Stella prend énormément de médicaments pour s'en sortir, elle en est complètement dépendante, ce qui la rend bien sur plus faible face à ses ressentis, mais sa relation avec Max m'a un peu ennuyé.
  J'ai en revanche apprécié que l'auteur dénonce cette dépendance aux calmants, somnifères et j'en passe, que les médecins ont souvent tendance à administrer trop facilement sans vraiment approfondir les problèmes qu'éprouvent la personne.

 Ce livre n'est donc pas un coup de coeur, mais il n'empêche que j'ai passé un bon moment à le lire, je l'ai pour ainsi dire lu en deux jours.

Où acheter ce livre :
http://www.franceloisirs.com/auteur/luana-lewis

mercredi 4 janvier 2017

Box Pile à Lire Janvier 2017 en collaboration avec Lemon June

 J'attendais avec une telle impatience de recevoir la box Pile à Lire de Janvier 2017 dont les livres ont été choisis par la Booktubeuse Lemon June, et je n'ai pas été déçue !
La Box est arrivée en parfait état, bien scellée comme il se doit, et on y retrouve bien l'univers si acidulé de Lemon June.

 La Box Pile à Lire est une Box contenant trois livres, quelques gourmandises et d'autres goodies. Plusieurs types d'abonnements sont possibles, j'ai pour ma part choisi la Box Tic-Tac qui est résiliable à tout moment. La Box coûte 33 euros frais de port compris.



 Quand j'ai vu que Lemon June avait choisi les livres du mois de janvier, je n'ai pas hésité une seule seconde. J'adore ses vidéos, je la trouve tellement pétillante, elle est joyeuse et parle des livres avec un tel entrain ! Son éloquence est divine, on boit littéralement ses paroles. Et sa passion pour la littérature est plus que contagieuse. Elle m'a plus d'une fois donné envie de lire des livres dont je ne me serai même pas intéressée un seul instant.
Bref, j'attend ses vidéos le mardi toujours avec une grande impatience.

 Dans cette Box, il y avait un menu, des jolis marque-pages citronnés, une jolie carte et son enveloppe, des Dragibus Haribo et deux thés "vert citron bio" de chez Clippers. Thé qui d'ailleurs est délicieux. Et bien sûr les trois livres tant attendus.

Oui j'ai déjà mangé tous les dragibus

Lemon June a choisi :
      La fin des temps d'Haruki Murakami. Je ne souhaite pas lire le résumé car je compte m'y plonger  sans savoir de quoi il parle.
      De même pour Terre des oublis de Duong Thu Huong. Je n'ai jamais lu de littérature asiatique, et je dois avouer que c'est un genre qui me faisait de l'oeil depuis un petit moment.
      Et enfin Martiens, Go Home ! de Fredric Brown que je voulais depuis longtemps maintenant.
Le monde des humains y est envahi par des martiens malpolis, prétentieux et cocasses qui ont pour passe-temps d'embêter les terriens en révélant leurs secrets les plus gardés.

 Voilà pour cette box toute mignonne à l'effigie de Lemon June.
Je me suis réabonnée pour la suivante et j'espère être tout aussi comblée !
Voici le lien si l'abonnement vous intéresse :
https://pilealire.com

Belle fin de journée !

mardi 3 janvier 2017

Wishlist début 2017

Bonne Année à tous !
Aujourd'hui j'ai reçu mon catalogue France Loisirs et j'ai repéré pas mal de livres que j'aimerai beaucoup lire.

  Le premier livre que je met dans ma liste est La Veuve de Fiona Barton des éditions Fleuve (Noir). Ce livre m'a fait penser à Mortelle Tentation de Christophe Ferré. Le même type d'intrigue a lieu, une femme se retrouve confrontée à la justice car son mari est accusé de meurtre. La vérité est dissimulée et le mystère est à son apogée. Un livre à suspense que j'aimerai beaucoup découvrir.



  La Chimiste de Stephenie Meyer des éditions JC Lattès, me fait aussi de l'oeil. Ce livre quant à lui me fait légèrement penser à Cadran de Sébastien Bouchery, par ses histoires de gouvernement, et de complots. Une femme, Alex est traquée car elle détiendrait trop de secrets, elle essayera de sauver sa vie et le doute de faire confiance deviendra sa grande épreuve.



  Dans un autre registre, j'aimerai lire Les vies de papier de Rabih Alameddine des éditions Les escales, c'est un roman qui m'a l'air tout bonnement somptueux, surtout pour des fans de livres, des accros de la littérature. Une femme, Aaliya Saleh, 72 ans, ne vit que pour ses livres, sa bibilothèque, ses écrits, ses papiers, l'odeur de ses bouquins et de ses feuilles. Ce roman relate sa passion et je me demande quel intrigue l'auteur a pu tisser autour de cet univers.



  Encore dans un autre genre, Les derniers jours de Rabbit Hayes d'Anna McPartlin des éditions France Loisirs. C'est l'histoire de Mia surnommée Rabbit qui suite à une maladie, entre en soins palliatifs. Ses proches vont devoir traverser cette rude épreuve avec elle, et l'amour, les sentiments, la préparation au départ remet les idées en place. Un livre qui m'a l'air très beau, très triste aussi mais d'un vivant sans égal. Tout cela dans un Dublin des 80's. Des vies comme tant d'autres mais des vies si belles.



  La Curiosité de Stephen Kiernan des éditions Presses de la Cité, est un roman dont l'intrigue porte sur un projet, le projet Lazaez, qui a pour but de ressusciter les morts, la découverte d'un corps entièrement conservé dans la glace et l'aboutissement de ce projet vont faire découvrir à l'homme ressuscité l'Amérique des années 2000. Une histoire qui m'a tout l'air d'être d'une grande philosophie.



  Deux autres thrillers sont dans cette Wishlist, La fille dans le rétroviseur de Linwood Barclay des éditions Belfond est le livre je crois qui me donne le plus envie dans cette liste. Un détective roule souvent la nuit afin d'oublier la mort de son fils, quand une nuit, il accepte de prendre en stop une jeune camarade de lycée de son fils, mais un terrible piège semble l'attendre. Ce livre m'a l'air exaltant. Et le dernier de cette liste est Ne t'approche pas de Luana Lewis des éditions Denoël. Une jeune femme frappe à la porte d'une psychologue afin de lui demander de l'aide, elle l'a laisse entrer... En laissant cette femme entrer, elle ne sait pas qu'elle vient d'ouvrir la porte au mal en personne. Ces deux derniers livres seront sans doute les deux premiers à rentrer dans ma P.AL.


 Ayant déjà une pile à lire conséquente, j'espère ne pas craquer trop vite, et lire un maximum de livres que je possède déjà. J'aimerai lire davantage en 2017 et sélectionner un peu plus mes achats livresques.